Pierre-Alain Magnard dit Pierre Lucerné 1946-2007

IMG_0617

  • 3 janvier 1946   Naissance à Tours (Indre-et-Loire)

 

  • Enfance à Saint-Laurent-de-Lin (Indre-et-Loire) où ses parents sont tous les deux instituteurs. 

 

  • A son entrée en sixième la famille s'installe à Tours. Après une scolarité brillante et très solitaire, il est enfant unique, crochoyé dira-t-il, l'année d'hypokhâgne se passe mal. Il rencontre une fois par mois à Paris le psychiatre d'Antonin Artaud à Rodez, Gaston Ferdière, qui lui fait découvrir tous les auteurs de littérature contemporaine et la psychanalyse. Il revit. 

IMG_0616

  • Licence de Lettres classiques à l'Université de Tours. Spécialiste de Mallarmé. Renonce à se lancer dans une carrière universitaire pour se consacrer à son travail artistique. Il sera professeur de lettres dans plusieurs lycées tourangeaux pendant 10 ans. 

 

  • 1975   Rend visite à René Char; rencontre Valère Novarina, Christian Prigent qui lui présente Daniel Busto, enseignant aux Beaux-Arts de Tours. 

 

P1000931

  • 1978-1982   Il collabore à TXT et participe à son comité de rédaction. Il y publiera textes et dessins. Encouragé par Jean Dubuffet, il entretient une importante correspondance notamment avec Michel Thévoz et Geneviève Roulin de la CAB à Lausanne mais aussi avec Fred Deux. Réalise notamment le Livre du V Paraclet donné en dépôt à la Collection de l'Art brut à Lausanne et de nombreux travaux calligraphiques. Il est désormais bibliothécaire municipal à mi-temps dans un quartier de Tours, La Bergeonnerie. 

 

  • 1982  Grave accident de voiture en se rendant à Nantes à une exposition collective où il présente quelques œuvres, Muro Torto. 

 

  • 1982-1985   Convalescence. Arrêt total de sa production calligraphique et artistique.                                                                                                    
  • 1985   Commence les Dits du Mépeint d'or, peintures à base de papiers ramassés dans les rues. Valère Novarina lui présente son ami italien, Gabriele Stocchi qui l'invite à Rome et à Spolète et lui propose d'exposer à Rome. Refus discret. 

IMG_0621

  • 1994-2002   Retour au noir et blanc avec les Petits théâtres de l'encre spectreuse, le Livre des Idéogramnésies accompagné des carnets des dits de l'Excoriat et du livre éclaté des Idéogrammes poussières. 

 

  • Avril 2002   Exposition personnelle dans le cadre d'un atelier d'écriture d'Alain Borer à l'Ecole des Beaux-Arts de Tours. Pendant l'exposition il se rend à l'hôpital Béclère à Clamart dans la banlieue parisienne, le seul hôpital habilité en France à soigner sa maladie, une hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) maladie chronique dite aussi du cœur pulmonaire, détectée fin 2001. 

IMG_0580

  • 2002-2007   Retour à la couleur et aux Dits du Mépeint d'or

 

  • 6 novembre 2007   Mort à l'hôpital Béclère à Clamart

Un des premiers travaux: signatures rageusement faites à l'encre rouge sur une feuille. Seul nom inscrit : le pseudonyme qui m'est venu du dehors : "Lucerné", Lucerné, 2002.

 

 

  Les amis de Pierre Lucerné  2008-2014

 

  • Septembre 2008  Parution aux éditions Carte Blanche du N° 14 de la revue Fusées (revue disparue en 2013) qui consacre 50 pages à Pierre Lucerné avec des textes et documents de Valère Novarina, Onuma Nemon, Alain Borer, Christian Prigent, Jean-Louis Raymond.

 

  • 2009-2012   Daniel Blanvillain, vidéaste, sollicité par Christine Ramat, auteure d'une thèse sur Valère Novarina, accepte de tourner avec Marie Charoy un document témoignage des dernières années de travail de Pierre Lucerné. Cette vidéo, Presser les astres des trottoirs, est présentée pour la première fois à Tours dans l'atelier d'Yveline Bouquard, dans le cadre de la manifestation Portes ouvertes des ateliers d'artistes, où il lui est fait bon accueil.

 

  • 2011   Daniel Blanvillain enregistre à Paris la lecture que Valère Novarina donne pour lui, dans sa bibliothèque et pour sa seule caméra, du texte qu'il a consacré à Pierre Lucerné, Louanges du sol, publié en 2009 aux éditions P.O.L. dans son ouvrage L'Envers de l'esprit. Gabriele Stocchi fait découvrir cet enregistrement à sa fille Emilia qui a connu Novarina et Lucerné dans les années 1980, alors qu'elle était adolescente. Ainsi commence le projet d'une exposition parisienne.

 

  • Octobre 2013-Décembre 2013   L' exposition Lucerné montée par Emilia Stocchi à la galerie Primo Piano à Paris fait l'objet d'un catalogue couleur de l'ensemble des oeuvres calligraphiques et picturales présentées et d'un article paru dans le numéro 406 de la revue art press de décembre 2013.

 

  • 2014   Daniel Blanvillain tourne deux courtes vidéos sur le travail noir et blanc de Lucerné, Calligraphies et Parchemins. Création de ce blog.

 

 

Marie Charoy et Vassy Malatra ont fait leur meilleur pour la réalisation de ce blog. Marie a mis les textes, les photos; Vassy son savoir-faire; toutes les deux leur admiration pour Pierre Lucerné. 

Toutes les photos noir et blanc sont de Daniel Busto